Kassoumaï fête ses dix ans

Médecine pour tous

Jusqu'ici spécialisée dans l'installation d'espaces numériques pédagogiques et (/ou) citoyens au Sénégal, l'association Kassoumaï travaille sur de nouveaux projets qui débordent du périmètre de l'éducation pour s'intéresser à la « télémédecine ».

En dix ans, 17 espaces numériques pédagogiques ont été installés dans des écoles, collèges et lycées sénégalais grâce à elle.
Née le 20 mai 2005, l'association Kassoumaï, présidée par Jeannot Allouche, était jusqu'ici surtout connue pour les usages pédagogiques de ses ordinateurs - qu'elle récupère ici lorsqu'ils sont destinés au pilon pour les envoyer au Sénégal, où les attend une seconde vie.
L'idée est notamment de les utiliser dans le cadre de la formation à distance - une convention de partenariat devrait bientôt être signée entre l'Université virtuelle du Sénégal et celle de Strasbourg. Mais aussi, hors temps scolaire, de les mettre à disposition d'associations ou du quidam, dans des « espaces numériques citoyens ». Bref, d'aider à réduire la fracture numérique Nord-Sud.
Priorité aux femmes enceintes
Au-delà des aspects pédagogiques - « qui en sont à un stade où il devient indispensable d'établir des partenariats à des fins de généralisation, l'association n'ayant pas vocation à développer les espaces pédagogiques à l'infini », insiste Jeannot Allouche -, Kassoumaï travaille pour ses dix ans sur un nouveau projet phare, dans le domaine de la santé cette fois.
L'idée est de déployer une solution de « télémédecine » dans l'Espace numérique ouvert (ENO) de Guédiawaye. « Un projet porté par l'hôpital local Roi-Baudouin, en partenariat avec la Ville de Guédiawaye et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche du Sénégal, dans le cadre global du déploiement du projet ENO de l'Université virtuelle du Sénégal », précise Jeannot Allouche. Car pour lui, l'implication des autorités locales - et sa formalisation via un accord-cadre en cours d'élaboration - est la condition sine qua non pour que le projet voie le jour.
Concrètement, ce dispositif pilote, pour lequel la start-up strasbourgeoise Hopi Medical a développé des solutions techniques, doit permettre l'accès aux soins pour les citoyens de Guédiawaye, en priorité pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge, au moyen de téléconsultations, télédiagnostics et télé-expertises réalisés à distance par les médecins depuis Dakar. Les consultations se feraient avec le concours de soignants infirmiers installés dans l'espace de télémédecine de l'ENO. Installation comprise, le coût de ce dispositif pilote, pour lequel l'association Kassoumaï a déjà sollicité plusieurs subventions, est de 35 000 EUR (équipement, installation du matériel et formation compris).
Ce projet s'inscrit en complément d'un projet de télémédecine pour le suivi de grossesse des femmes enceintes dans les dispensaires - douze dépendent de l'hôpital de Guédiawaye, dont cinq pourraient être associés à l'expérience - par les médecins de cet hôpital. Actuellement, plus de 8 000 femmes y accouchent chaque année, dont 2 000 par césarienne.
Dans les zones qui ne disposent pas du très haut débit, des smartphones pourraient être utilisés, notamment pour le suivi du diabète. « Hopi Médical a même développé des stylos numériques, qui deviennent de véritables périphériques de saisie informatique, pour les zones les plus reculées », explique Jeannot Allouche. Bref, les solutions techniques existent. Reste à boucler le budget.
Valérie Walch Samedi 30 mai à 20 h 30, en soutien au projet de télémédecine mené par l'association Kassoumaï, Jean-Claude Bader chantera Johnny avec son orchestre Tennessee à la salle des fêtes Milius, 158, route de Lyon à Illkirch-Graffenstaden. Entrée : 8 EUR. Réservations au ?06 16 76 09 97 ou fabienne@allouche67.com, ou vente sur place le soir du concert.
Samedi 30 mai à 20 h 30, en soutien au projet de télémédecine mené par l'association Kassoumaï, Jean-Claude Bader chantera Johnny avec son orchestre Tennessee à la salle des fêtes Milius, 158, route de Lyon à Illkirch-Graffenstaden. Entrée : 8 EUR. Réservations au ?06 16 76 09 97 ou fabienne@allouche67.com, ou vente sur place le soir du concert.
© Dna, Jeudi le 28 Mai 2015 - Tous droits de reproduction réservés

10ansdnsdna.pdf

Article précédent | Article suivant | Tout le blog-notes

Réagir

Restez dans le cadre de l'article. Les messages agressifs, vulgaires, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par l'administrateur du site.

Pour réagir, vous devez être inscrit.
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous.

Votre commentaire

(à sélectionner pour s'inscrire)

Votre pseudonyme sera affiché à l'écran comme signature d'un commentaire.

Site conçu, mis à jour, et hébergé par Midi Moins Une